Cher Amis & Partenaires, Cet Article Est Assez Long Mais Si Vous Projetez Sérieusement De Réellement Gagner De L’Argent En Vendant En Ligne, Je Ne Peux Que Vous Conseiller De Le Lire, A Votre Rythme, Mais Attentivement Et En Entier… 😉

Comment bien vendre en ligne ?
Vente En Ligne : Les 12 Erreurs A Éviter Absolument !

Acheter un nom de domaine, prendre un hébergement Web et y installer un blog et/ou une boutique en ligne est aujourd’hui à la portée de toute personne ayant accès à Internet. Tout cela peut même être fait en moins de 30 minutes chrono. Si vous lisez cet article et que vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs des erreurs listées ci-après, je vais vous donner quelques recommandations afin de vous aider à les éviter.

Comme tous les métiers, la vente en ligne exige (et ne fait pas exception, bien au contraire) un apprentissage solide que seules de bonnes formations suivies d’une bonne pratique pourront vous apporter . Pas d’improvisation donc, pas « d’instinct » et pas de « ça ne peut que marcher… » sur le Web. Sinon non seulement votre projet sera voué à un échec certain mais aussi, vous dépenserez une quantité de temps énorme – dès mois, des années pour certains(es) – avec parfois pas mal d’argent jeté par les fenêtres, à donner perpétuellement « des coups d’épée dans l’eau »…

Cela induira inexorablement, en allant crescendo, la succession de 6 phases malheureusement trop souvent observées, chacune définie par des périodes de temps plus ou moins longues selon les individus: du Stress (lié à un énervement récurrent), du Découragement, de la Frustration toujours suivie de la Colère et bien sûr de l’Abandon. Ensuite ces mêmes personnes, pourtant initialement hyper motivées, traiteront le e-Business de « tous les noms » (Haine): Réaction parfaitement humaine lorsqu’on se sent totalement frustré et qu’on entend en plus une petite voix intérieure nous dire, au bout du compte: « C’est toi qu’il faut traiter de tous les noms »…

Et oui, la vente en ligne et le business sur le Web ne s’improvisent pas et contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, ou à ce qu’ils entendent, c’est un peu plus complexe que de vendre dans la vie physique. Je n’ai pas dit « plus difficile », mais plus complexe.  En effet, les difficultés rencontrées pourront varier en fonction des prédispositions de chacun(e) à pouvoir exercer ce fabuleux métier et de l’aide qu’il recevront mais plus de la moitié d’entre eux, certes, n’y arriveront jamais tout simplement parce qu’ils ne sont pas fait pour ça. C’est une réalité.

Mais la complexité, par contre, peut se résoudre par le biais de vraies formations, étape par étape, en assimilant bien tous les rouages du e-Business en général et du e-Commerce en particulier. Ce sont tous ces mécanismes tant techniques que psychologiques qu’il faudra apprendre, pour les appliquer ensuite aux bons endroits et au bon moment, à un(votre) réseau ciblé que vous prendrez la peine de vous constituer (une autre formation) aussi de la bonne façon. Rien que ça…

Voici Les 12 Erreurs Les Plus Souvent Répertoriées Que Font Les Gens Qui Essayent De Vendre En Ligne:

1. S’attendre A Gagner De L’Argent Simplement En Présentant Un Produit Ou Un Service

Vendre en ligne représente beaucoup plus d’efforts et de techniques que de simplement présenter un produit ou un service sur son blog, sur son site/boutique ou par e-mailing « à l’aveugle ».

Étonnamment, beaucoup de gens pensent que par le simple fait de montrer un produit dans leur boutique, les gens vont affluer et acheter. D’autres ou les mêmes, sont convaincus qu’en partageant un lien de leur produit ou en bombardant leur « followers » sur les réseaux sociaux ou par e-mailing, il en sera de même. Mais cela demande bien plus de travail que ça pour effectivement enregistrer des ventes, beaucoup plus…

Au lieu d’agir de la sorte, concentrez vos efforts pour améliorer les besoins des gens, dans leurs vies, en ajoutant du contenu de qualité qui pourra les aider instantanément et gratuitement. Vous pouvez faire cela en proposant vous-même des articles de blog à forte valeur ajoutée ou en partageant le travail d’autres personnes que vous lisez. Donnez de bons e-books, échangez des trucs & astuces en opt-in, développez un plan de marketing qui a du sens pour votre e-Business et suivez-le, au départ, à la lettre. Les besoins d’éventuelles modifications de ce plan, pour l’adapter à votre marché réel, se feront ensuite « sur le terrain », dans la pratique. Vous le verrez et le sentirez au fur et à mesure de votre avancée, soyez-en sûr et bien entendu, en fonction de la demande sans cesse diversifiée et de l’évolution technologique selon votre niche.

Avec ne serait-ce qu’une petite stratégie bien en place, il est beaucoup plus facile de monétiser votre blog (par exemple) via une boutique (ou non d’ailleurs), plutôt que de vous exposer passivement, en poussant les gens à l’achat et attendre que « ça tombe ».

L’erreur majeure est donc de commencer par la fin : Vouloir amener les gens directement sur votre point de vente, comme « un cheveux qui tombe dans la soupe », est une grossière erreur. Il faut leur donner envie tout d’abord de s’intéresser à vous, de susciter chez eux de la curiosité que vous transformerez au fil du temps et d’arguments bien pesés en désir, pour en dernier lieu, n’avoir presque même plus besoin de donner le lien de votre point de vente (achat immédiat + paiement).

Attention, je ne parle pas ici de manipulation ou de mensonges, je parle d’un comportement responsable d’un commerçant qui veut réellement servir et faire plaisir à ses prospects/clients en leur offrant ce qu’il a de meilleur pour répondre à leur(s) besoin(s).

Vous serez surpris ensuite, de voir que souvent, ce seront les gens eux-mêmes qui vous demanderont: « Pourriez-vous me guider pour acheter votre produit dans votre boutique? » « Comment dois-je faire pour acheter votre produit ? » etc. sans même vous parler du prix!

Pourtant vous pensiez que c’était évident d’aller dans votre belle boutique, de sélectionner le produit, de payer et « basta ». Hé bien non ! Même si votre boutique est parfaite, cela ne suffira absolument pas, loin de là.

2. Ne Pas Connaitre Les Gens A Qui On Souhaite Vendre

Construire une communauté est la clé pour vendre en ligne mais si vous ne savez pas ce que les gens désirent ou cherchent, vous ne pourrez pas leur proposer des produits ou des services qui correspondront à leurs attentes ou à leurs recherches. Logique ? Content de vous l’entendre « dire » mais jamais, oui quasiment jamais, ceci n’est appliqué par les gens qui se lancent dans le e-Commerce…

Il y a plusieurs façons pour créer ou affiner vos propositions vers un type de population, mais pour des raisons de simplicité ici, nous ne parlerons que des deux principales pour définir un marché cible, à savoir: Les données démographiques et les données « psychographiques ».

Les données démographiques incluent l’âge, le genre, les revenus, le métier et le niveau d’éducation. Les données « psychographiques » sont un peu différentes et vous aident à mieux définir votre meilleure audience avec des paramètres tels que la personnalité, les valeurs, les loisirs & passions, le style de vie et le comportement social.

Ensuite, vous pourrez écrire à/pour votre marché cible idéal partout où vous pourrez vous référer facilement: Des pages de vente de produits avec de fines descriptions et un appel à l’action irrésistible (souvent appelé aussi CTM pour « Call To Action ») , des billets de blog dont ils deviendront « accrocs », des infos e-Business « croustillantes » sur les médias sociaux et des messages sur vos listes/segments de listes e-mailing soigneusement élaborés.

La plate-forme des Partenaires Officiels OPWH sur laquelle vous êtes actuellement comprend « un réseau social » qui fait office ici de notre communauté. Nos Partenaires y sont tous présents par défaut mais la communauté est ouverte à tout le monde. Vous pouvez vous y inscrire sur ce lien (nouvelle fenêtre).

Vous pourrez interagir avec les partenaires OPWH, ou entre membres, ou entre partenaires, avec des réseaux extérieur, etc. (Note : Toute publicité abusive et hors contexte est formellement interdite. Merci de votre compréhension).

Concernant notre Réseau, à proprement parler, il verra le jour dans quelques semaines sous le nom de TopJobY. Vous pourrez gratuitement y publier toutes vos publicités (légales), créer votre propre communauté, des espaces de travail, diffuser vos produits et services, proposer vos e-Business (légaux), faire du Crowdfunding, avoir une page Pro, etc.

Réservez Maintenant Votre Place Sur TopJobY :

« Le Seul Vrai Réseau Du Small Business !« 

 

3. Faire Trop De Promotion Sur Soi, Sur Ses Produits Ou Sur Ses Services

Dans une discussion entre deux individus ou plusieurs, y a t-il quelque chose de pire que quelqu’un qui ne parle constamment que de lui ? Finalement, nous apprenons à faire la sourde oreille vis à vis de cette personne, parce que non seulement elle nous ennuie mais aussi, elle n’ajoute aucune valeur à la conversation, bien au contraire. C’est exactement la même chose pour le partage et la vente en ligne!

Lorsque certaines personnes ne font que partager leur produit à vendre sans jamais chercher à ajouter du contenu à forte valeur ajoutée ou même de l’information pertinente pour leurs « followers », ils n’obtiendront jamais aucun pouvoir d’influence pour encourager les gens à acheter. En fait, ce type de stratégie, ou plutôt de comportement devrais-je dire, va tout simplement écoeurer leurs clients potentiels et le temps consacré à cette pratique ne sera qu’une pure perte…d’argent, puisqu’il n’y aura jamais de gains à la clé…

Essayez plutôt d’élaborer une stratégie équilibrée entre le partage de votre contenu gratuit, pertinent et utile pour votre public cible suivi d’une proposition de vente, bien plus tard. Un rapport de 80% de partage de contenu gratuit intéressant pour 20% de promotion pour la vente de vos produits & services est une bonne règle à adopter. Pour vendre mais aussi pour éviter trop de désinscription sur vos listes d’e-mailing. N’oubliez pas que vous avez travaillé dur pour vous constituer cette(ces) liste(s) bien ciblée(s).

4. Forcer Votre Client A Payer Votre Produit Uniquement En Se Rendant Sur Votre Site

Cette tendance n’est pas forcément considéré à 100% comme une erreur, même si je l’ai mise ici, mais plutôt comme un manque de souplesse d’utilisation de vos services pour votre client et une expérience utilisateur pas forcément agréable pour ce dernier. Donc risque d’abandon d’achat considérablement augmenté. En théorie, dirons-nous, le client qui a décidé d’acheter votre produit ne doit plus ni réfléchir ni se perdre sur votre site en essayant de payer. On doit se rapprocher le plus possible de cette condition théorique.

Nous savons tous que lorsque le client est fermement décidé a acheté, il faudra lui proposer le chemin le plus court possible vers le bouton « Payer« . S’il est effectivement déjà dans votre boutique et qu’il vous connait ou qu’il a eu de bons renseignements sur vous (ou s’il a déjà acheté chez vous), aucun problème il sait faire: 1. Mettre dans le panier et 2. Payer. Terminé.

Mais s’il est ailleurs (sur une page de vente, sur votre page Facebook ou sur votre blog) cela va être compliqué pour lui d’acheter votre produit en changeant de page pour aller sur un site jamais vu avant (Même si pour vous cela est évident et facile d’acheter sur votre page de vente). Cela pourra le « refroidir », il aura du temps pour reconsidérer sa décision ou remettre son achat à plus tard c’est à dire « à jamais », dans 95% des cas. Alors comment faire? (3 solutions parmi d’autres, mais faisons simple ici et court…)

  • Pour la page de vente de votre propre produit, un bouton d’achat PayPal fera l’affaire puisque le client sera dirigé directement au paiement. CQFD.
  • Pour un produit que vous vendrez en affiliation, un joli bouton d’achat du type « Acheter » ou « Commander » fera l’affaire mais avec votre lien d’affiliation dirigeant le client directement sur la page du produit où se trouve le bouton « Payer » et non pas sur l’accueil du site d’affiliation!  Idem pour les réseaux sociaux.
  • Si votre client est sur votre blog avant son achat et qu’il se décide après avoir lu votre super article (ou plusieurs) suite à l’email qu’il a reçu parce qu’il est abonné à votre blog, il ne faut pas qu’il sorte de ce même blog pour acheter. Ajoutez pour cela aussi une boutique sur votre blog WordPress en utilisant l’extension (plug-in) gratuite woo-commerce (en français + d’autres plug-in accessoires du woo-commerce basique disponibles, si vous le souhaitez) que vous pouvez télécharger sur le site officiel français WordPress.org.  De cette façon, votre client pourra cliquer sur votre bouton d’achat (à la fin de votre article) qui le dirigera directement au paiement, sans quitter votre blog!

5. Vendre A Un Public Inexistant

Essayer de vendre à un public inexistant est non seulement une perte de temps, mais cela ne fonctionne bien évidemment pas (Attention, cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas en créer un, de public et nous en parlerons dans un autre article…). Ceci est également très remarqué et de plus en plus.

Au lieu de faire cela, vous devrez comprendre qui est votre public idéal. Puis, savoir où ces gens se retrouvent en ligne (et/ou en personne) et ensuite allez-y aussi et connectez-vous!

Allez sur les forums dont le thème principal est relatif à votre e-Business, envisager d’explorer le flux Twitter, les hashtags Instagram, recherchez des groupes Facebook et autres blogs qui pourraient avoir le même public que celui que vous recherchez. Ne spammer pas avec des commentaires publicitaires sur les blogs ou dans les fils de discussion des forums(sinon c’est le « suicide e-Business » assuré), converser plutôt gentiment, donnez des idées neuves et faites preuve d’intérêt et/ou de compétence si vous maîtrisez le sujet. Ne soyez jamais impatient, ne jouez pas « les maîtres d’école » et ne laissez pas les gens sans réponse si vous avez commencé à intervenir sur un fil.

Vous pourrez y voir des gens qui interagissent en temps réel, voir les questions qu’ils (se) posent, leurs problèmes, ce qu’ils désirent et les choses qu’ils aiment. Cela vous aidera à déterminer comment votre entreprise et vos produits pourraient s’intègrer dans leur vie. Cela pourra également vous aider à rédiger les pages de vente de vos produits, vos articles de blog et pourquoi pas vos campagnes d’email marketing. Parfaitement géré, quitte à se faire un planning de Lycéen, ce ne sera pas du temps perdu.

6. Ne Pas Vous Construire De Liste(s) d’Adresses E-mail

Une des plus grandes erreurs concernant la vente en ligne est de ne pas se créer une liste de courriels assez tôt, pour ne pas dire dès le départ. Si vous avez un blog, un site web ou un produit en ligne, vous devez absolument engager une démarche pour organiser la collecte des adresses e-mail de vos visiteurs. De même, vous pouvez aussi le faire hors ligne quand vous rencontrez des personnes intéressées par le e-Business, dans des salons professionnels, à la salle de gym (cartes de visite, flyers). La collecte d’adresses e-mail est la première étape dans la construction d’une liste ciblée sur un public engagé. Une des façons la plus facile pour commencer à construire votre liste en ligne est à travers « une offre opt-in ». Une bonne offre opt-in est, par exemple, un produit gratuit avec une forte valeur ajoutée que vous pouvez échanger contre une adresse e-mail (au minimum). Le service en ligne d’Auto-Répondeur/E-mailing-Marketing Fortissimail d’une part, vous permettra de réaliser cela facilement et de façon très professionnelle et d’autre part, vous offrira une palette d’outils incroyables pour réaliser ensuite toutes vos campagnes d’e-mailing marketing.

7. Offrir Un Service d’Assistance Médiocre et lent, Voire Inexistant…

Une énorme erreur que font systématiquement une très grande majorité des gens, lorsque qu’ils débutent dans la vente en ligne, c’est de fournir un service à la clientèle lamentable ou carrément aucun.

Oui, vous fournissez un bon produit ou un bon service en ligne, mais cela ne signifie pas de ne pas fournir le service à la clientèle qui va avec. Quelque soit le problème que votre client rencontrera, il devra être une priorité et c’est ce bon comportement qui vous aidera à vous démarquer en ligne « des autres » et qui vous construira une bonne e-réputation. Le bouche à oreille sur le Web peut faire des ravages, beaucoup plus que dans la vie physique, car il circule beaucoup plus vite et sur un nombre important de personne connectées entre elles quasiment en permanence. Au contraire, dans le bon sens, c’est ce même bouche à oreille qui va vous tirer par le haut et faire exploser l’activité de votre entreprise. Ne l’oubliez jamais.

8. Ne Faire Aucune Action Marketing

En tant que propriétaire d’une Web-entreprise, le marketing fait maintenant partie intégrante dans la description de votre titre de chef d’entreprise et dans votre travail de tous les jours. Indépendamment de ce que vous vendez, vous devez apprendre à rassembler et à diriger votre communauté à l’endroit où vous vendez vos produits.

Réservez Maintenant Votre Place Sur « Cet Endroit », Notre Futur Centre Commercial Internet: Profits-Internet! en suivant ce lien. Vous serez averti en avant-première dès son ouverture très prochainement (Juste avant TopJobY: Le Seul Vrai Réseau Du Small Business). Foncez !

9. Abandonner Si On Obtient Pas De Résultats Immédiatement

Vouloir vendre en ligne et y parvenir pleinement demande des efforts réguliers de travail et un caractère « bien trempé ». Sans aucun doute, il peut être moins facile d’influencer votre auditoire à acheter chez vous en ligne, plutôt que dans votre boutique physique, parce que vous n’êtes pas présent en personne avec eux.

Pour y parvenir, vous devrez « les éduquer » par votre contenu, que ce soit sur votre blog, dans des campagnes d’email et les médias sociaux avant de pouvoir vous attendre à un achat de leur part chez vous. Nous l’avons vu plus haut dans cet article, si vous présentez simplement un produit, sans aucune stratégie marketing, et que vous vous attendez ensuite de vendre ce dernier comme un fou, vous finirez bien entendu par être déçu.

La chose la plus importante à retenir ici est d’élaborer et de  suivre une stratégie (oui je me répète), pour trouver ce qui fonctionne pour vous et de le répéter sans cesse. Les choses ensuite se mettront en place toutes seules mais seulement à cette seule condition. Le fameux bouche à oreille, au bout de plusieurs ventes et suite à vos efforts soutenus, amplifiera ce mécanisme.

La Seule Formule Gagnante,

 Et Loin d’Etre Magique,

Est La Suivante:

Stricte Organisation de Son Temps

+ Mises en Place de Structures de Travail

+ Bonnes Stratégies + Travail Régulier + Persévérance (Patience)

+ Bon Produit/Service* (bien évidemment)

 + Super S.A.V/Assistance Au Top**

=== Réussite Garantie : Sans Aucun Doute !

* Qualité, Réponse à une demande existante.   **Service Après Vente & Assistance A La Demande.

10. Ne Pas Décrire Son Produit/Service Correctement Et Sufisamment

Ce n’est pas la peine de se fatiguer à édifier une super stratégie de vente pour ensuite bâcler une description de produit ou un article de blog. Si vous êtes pressé de vite mettre en ligne et de vite vendre, vous négligerez complètement vos contenus descriptifs et incitatifs bien travaillés pour pousser justement vos prospects à acheter. Tout l’excellent travail que vous aviez fait en amont (formation, construction d’une stratégie cohérente, beau design, etc.) sacrifié sur l’Autel de la médiocrité ensuite…

Un grand restaurant gastronomique connu diffuse sur le Web la recette d’un de ces meilleurs plats. Pour faire plaisir à vos amis en les invitant à la déguster chez vous, vous passez toute la journée -entre le marché et votre cuisine- pour la réaliser presque à la perfection. Vous viendrez-t-il à l’idée de recevoir ensuite vos invités avec des assiettes en carton et des ustensiles et des gobelets en plastique ? Vous connaissez la réponse, j’en suis sûr 😉

Lors de la vente en ligne, vous devez être extrêmement clair dans ce que vous proposez et avec la manière de le faire qui va avec. Sans une description soignée de votre produit et une présentation de qualité, votre produit en ligne ne vaut rien parce que les acheteurs ne sauront pas ce qu’ils obtiendront exactement et pourquoi, comment, ce produit répondra-t-il à leur besoin.

Une des meilleures façons d’exprimer la valeur de votre produit est à travers une vidéo ou une description écrite approfondie. Toujours inclure explicitement comment votre produit peut réellement transformer la vie du client, tout de suite après son achat.

Peu importe ce que vous vendez. Toujours définir clairement ce que votre produit fait, à qui il le fait, et ce que l’acheteur peut effectivement attendre de ce dernier. Ne sous-estimez pas la puissance de vrais témoignages aussi. C’est souvent ce qui fait pencher la balance en votre faveur lors d’une dernière hésitation de l’acheteur.

11. S’éparpiller, Courir Plusieurs Lièvres A La Fois.

Combien de fois êtes-vous allé sur des blogs où chaque article (très souvent en copié-collé depuis le site d’où est présenté le produit et à peine modifié) présente une affiliation, une « régie publicitaire »,  une « opportunité », etc. différente à chaque fois? Ou aussi, dans les onglets du menu principal de ces même Blogs?

Voilà, en commençant par le commencement, la plus grosse erreur comportementale observée sur le Web concernant les personnes qui souhaitent vendre en ligne.

Proposer tout et n’importe quoi en pensant que « dans le tas » de leurs propositions, il y en a bien deux ou trois qui vont leur rapporter de l’argent tôt ou tard. Sauf qu’ils ne gagnent absolument pas un copec mais ils continuent encore et encore et ce depuis parfois des mois, des années!

La perte de temps est d’autant plus prononcée dès qu’ils commencent à répondre aux commentaires de curieux ou qu’ils essayent coûte que coûte d’obtenir des affiliés par l’intermédiaire de leurs liens. Cela arrive parfois, mais ces « affiliés » récoltés n’achèteront jamais rien, bien au contraire: Ils vont reproduire à leur tour ce même type de blog! En espérant à leur tour pouvoir générer de l’argent de la même façon avec d’autres personnes. Ce phénomène se reproduit encore et encore jusqu’à trouver actuellement sur les moteurs de recherche des centaines de milliers de ces types de sites.

Vous viendrait-il à l’idée de mettre, dans Votre Propre Boulangerie: Un rayon Chaussure, 2 ou 3 ordinateurs en libre-service, de l’outillage et fournitures pour l’Automobile, des Aquariums avec des poissons à vendre, des matelas de plage en décembre, des plantes, des sacs d’engrais et des outils de jardin, etc? Pourquoi ne pas y mettre plutôt, sur de belles étagères en acajou, des produits régionaux (fromages, pâtés et autres terrines qui vont bien avec votre excellent pain) et des bons vins du coin, en passant un accord, concernant vos gains/commissions, avec les producteurs locaux ?

Commencez par choisir consciencieusement une ou deux bonnes affiliations max. (compatibles et/ou complémentaires) et/ou créez votre propre produit(s)/service(s). Ensuite appliquez tout ce qui a été dit dans les erreurs à éviter précédentes, et dans la suivante (la dernière N°12) et là, vous gagnerez de l’argent plus vite que vous ne l’aviez jamais imaginé.

12. Ne Pas Se Créer Une Identité, Une Image De Marque (« Le Branding »)

Revenons à notre Boulangerie, la vôtre. Vous lui avez fait une belle façade avec plusieurs superbes tons pastel de peinture « couleurs des blés », une enseigne originale et un magnifique logo, avec un petit bonhomme sympa et son pain de campagne sur l’avant-bras. Ce même logo, reconnaissable entre tous ceux présent dans la rue, en enseigne lumineuse aussi, plus haut et perpendiculaire à la rue. Vos vitrines parfaitement propres avec quelques présentoirs en acajou (assortis à celles où on y trouve votre bon vin) où votre logo apparaît toujours, en plus petit. Ce même logo sur tous vos emballages et tickets de caisse.

C’est exactement pareil pour pouvoir vendre en ligne sinon encore plus important. On doit vous reconnaître avant de vous connaître. Dans toutes vos diffusions, quelles qu’elles soient et sur tous les supports, toujours votre logo, vos couleurs et votre nom. En se « promenant » sur le Web, certains verront votre logo et l’enregistreront. Consciemment ou inconsciemment. De ce fait, si un jour ces mêmes gens reçoivent un message de votre part, avec votre nom puis votre logo dans le message, il y a de très fortes chances qu’ils cliquent sur votre e-mail et le lisent.

En parlant simplement ici, car l’analyse de la psychologie et du comportement des gens en ligne est bien plus longue à décrire et à expliquer (il y a d’excellents ouvrages pour cela chez votre libraire ou sur A…..n), si vous appliquez cette technique de « Branding » pour toutes vos présentations, le résultat s’apparentera un peu à un fait que vous avez déjà vous-même observé dans la vie de tous les jours:

Il suffit que vous achetiez une marque et un modèle de voiture pour ensuite voir ce même modèle quasiment à tous les coins de rue. Vrai?

Faites donc en sorte de vous démarquer totalement des bricoleurs du Web, soyez unique et reconnaissables de toutes et tous en un clin d’oeil.

Maintenant Apprêtez-Vous A Vendre

Sur Internet Comme Un(e) Chef !

 

Laurent Orlando. Hébergements Web OPWH

___________________________

  1. Avez-vous déjà fait une ou plusieurs de ces erreurs ?
  2. Quelles sont les erreurs à ajouter que vous avez déjà observé chez des vendeurs en ligne?
  3. Cet article vous a-t-il été utile ?

___________________________

Merci de laisser vos réponses/commentaires et/ou

de partager cet article avec vos amis! 🙂